Permis de conduire: feu vert du Parlement à une formation aux premiers secours

Le Parlement a définitivement adopté mardi une proposition de loi UMP ajoutant une formation aux premiers secours dans la préparation du permis de conduire, par un vote du Sénat conforme à celui de l’Assemblée.

Ce texte des sénateurs Jean-Pierre Leleux (Alpes-Maritimes) et Jean-René Lecerf (Nord), adopté à l’Assemblée en juin, prévoit que les candidats au permis de conduire seront formés aux notions élémentaires de premiers secours. Cette formation fera l’objet d’une évaluation à l’occasion de l’examen.

Ses auteurs ont fait valoir des estimations selon lesquelles « entre 250 et 350 vies, chaque année, pourraient être sauvées si, sur les lieux d’un accident, les témoins possédaient la connaissance des notions élémentaires de premiers secours : alerter les secours, baliser les lieux, ventiler, comprimer et sauvegarder la vie des blessés ».

« Tout le monde partage le but de cette proposition de loi: sauver des vies », a souligné, en la soutenant au nom du gouvernement, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Ville Myriam El Khomri. « Ce texte s’inscrit également dans la réforme du permis de conduire annoncée le 13 juin 2014, un examen moins long et moins coûteux. »

« On a dénombré 3.250 morts sur la route en 2013, le chiffre le plus bas depuis 1948 », a souligné François Zocchetto (UDI-UC). « Quand la moitié des victimes meurent dans la première minute après l’accident, nous pourrions faire mieux si les Français maîtrisaient les cinq gestes qui sauvent. »

« Pour nous, socialistes, l’éducation à la sécurité routière doit être régulière et se faire tout au long de la scolarité, et pourrait donner lieu à une formation spécifique lors de la journée citoyenne et à une sensibilisation au travail », a déclaré Roger Madec (PS).

« Il est problématique de voter ce texte, qui part d’une bonne intention, si le gouvernement ne recrute pas davantage de moniteurs pour surveiller les épreuves du permis de conduire », a affirmé Patrick Abate, dont le groupe Communiste, républicain et citoyen (CRC) s’est abstenu. « Le projet de loi Macron ne prend pas cette voie. Il convient que le gouvernement assume toute sa responsabilité en n’oubliant pas que l’essentiel du permis de conduire est bien d’apprendre à conduire. »

Jusqu’à présent, la seule obligation légale existante sur les premiers secours pour un public assez large, une formation de 7 heures pour obtenir une attestation de prévention et secours civique de niveau 1, est « mal respectée » puisque seuls 20% des élèves de troisième sont formés par an.

10/03/2015 17:48:52 – Paris, 10 mars 2015 (AFP) – © 2015 AFP

La réforme du PSE1-PSE2 ? le dossier avance ….

Les arrêtés modifiant les arrêtés relatifs aux unités d’enseignements « Premiers secours en équipe de niveau 1 »(Arrêté du 24 août 2007 modifié) et « Premiers secours en équipe de niveau 2 » (Arrêté du 14 novembre 2007) ont été transmis à madame la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes afin de recueillir leur contreseing.

Après publication au Journal officiel de la République française (JORF), ces deux textes viendront finaliser les évolutions initiées depuis 2012.

En cela, ces deux arrêtés amènent à présenter différemment les référentiels nationaux au sein de trois annexes distinctes :

  • l’identification des compétences que doit acquérir chaque apprenant pour obtenir la qualification de secouriste(PSE 1) ou d’équipier-secouriste (PSE 2) ;
  • les caractéristiques de la formation (organisation, durée, pré-requis, qualification des formateurs…) ;
  • les modalité de certification.

 Les recommandations scientifiques et techniques, élaborées par les commissions ad-hoc, seront présentées sous forme de fiches.

Le contenu de ce recueil ne sera définitif qu’après sa mise en ligne sur le site internet du ministère de l’intérieur, lors de la publication au JORF des arrêtés précités.

un merveilleux outil pour découvrir le corps humain

Nous trouvons cette initiative super ^^c’est un merveilleux outil pour faire connaître le corps humain et son fonctionnement aux 12-24 ans…. Bravo aux concepteurs !

En 2012 le SCEREN/CNDP (devenu depuis peu CANOPÉ) a sollicité la MGEN et l’ADOSEN Prévention santé MGEN dans le cadre d’une demande de partenariat pour la création d’une plate forme multimédia : corpus, intégrant des modules 3D sur la connaissance du corps humain, un serious game en éducation pour la santé ainsi que des contenus destinés, pour chaque thème, à accompagner des actions de promotion de la santé en milieu scolaire.

En 2013, ce partenariat s’est concrétisé par un engagement financier pour soutenir la réalisation de la plate forme et du serious game, et technique sous la forme d’une mise à disposition de l’expertise de l’ADOSEN Prévention santé MGEN. Cette expertise visait à accompagner la création des modules en éducation pour la santé et la réflexion sur le serious game.

L’ensemble des contenus de CORPUS seront accessibles en ligne  et libres de droits pour les coproducteurs du site ; Les 12-24 ans pourront s’en emparer seuls ou accompagnés d’un adulte : enseignant- parents … Les contenus peuvent aussi servir de support pédagogique aux enseignants et/ou d’outil pour les professionnels de santé pour mener des actions en éducation pour la santé : information, support au débat, travail sur les représentations de la santé.

Voici quelques éléments pour mieux comprendre le contenu et les objectifs de cet outil :

La spécificité du projet corpus par rapport à l’offre multimédia existante dans le champ de la santé, réside dans son approche globale.

Il s’adresse aux 12-24 ans et  propose à la fois d’accéder à des connaissances sur le corps humain, de réfléchir aux comportements de santé et d’organiser le débat sur des questions en lien avec la vie des enfants et des jeunes : la vie affective, l’alimentation, les filles et les garçons, la fête …

Enfin, il est complété par un serious game proposant une démarche ludique en éducation pour la santé.

Les modules 3D de connaissance du corps

Le projet propose 80 vidéos, en accès libre, permettant une exploration du corps humain en 3D ;

Sept grands chapitres sont construits : le système digestif et la nutrition, le système respiratoire, le système sanguin, le système reproducteur, le système nerveux, le système immunitaire, l’appareil locomoteur.

Dans chacun des sept chapitres, cinq entrées différentes sont possibles :

  1. Pour comprendre: l’apport de connaissance sur le fonctionnement du corps
  2. Les enjeux de la santé avec des films témoignages d’adolescents sur le tabac, la fête, l’amour, l’alimentation, le sommeil….

Ces petits films donnent la parole à un groupe d’adolescents sur leur expérience de vie. La diversité des situations constituait une recommandation pour la réalisation de ces films.  Ils ne délivrent pas de message sur les bons ou mauvais comportements mais visent à créer un débat. Ils seront commentés par des experts spécialistes de la santé des adolescents. La construction de ces films a fait l’objet du partenariat avec l’Adosen Prévention santé MGEN en 2013.

  1. 3. Un état de la recherche visant à décrire à travers l’interview de scientifiques l’état d’avancement de la recherche sur tel ou tel point
  2. Santé et société ou comment faire le lien entre les thématiques et les questions éthiques, l’évolution de la société, de la loi

5.Un long processus de construction du savoir ou un voyage dans le temps pour mesurer les évolutions scientifiques et médicales à travers les époques

Avantages de ce module virtuel en 3D :

La création d’un serious game (janvier 2015) pour devenir acteur de sa santé

Le projet sera complété par la réalisation d’un serious game disponible sur Android, Iphone, Ipad…

La création du jeu adonné lieu à un certain nombre de recommandations : non culpabilisant, intégrant la diversité des profils des adolescents, des conditions de vie, des choix, permettant le jeu en ligne, drôle, comportant des informations scientifiquement valables.

Il met en scène des personnages « organes » -pour assurer un lien avec la plate forme.

Le jeu fait référence aux compétences psychosociales et valorise l’équilibre et les différentes dimensions de la santé : physique, mentale et sociale. Il est composé de mini jeux, en lien avec la journée d’un adolescent : se lever, se nourrir, nouer des relations, être solidaire…

Chacun des mini jeux fait bouger une ou plusieurs jauges – physique mentale et sociale en fonction du contenu, des choix et de la réussite du joueu

La mise à disposition des contenus : un projet accessible en ligne :

Les contenus seront régulièrement mis à  jour. Une version en langues étrangères est prévue.

le site internet pour découvrir l’outil : http://www.reseau-canope.fr/corpus/

Apprenez les gestes qui sauvent

Votre adresse IP: 54.211.62.139 (ec2-54-211-62-139.compute-1.amazonaws.com) - Tous droits réservés - Copyright 2008-2016