Permis de conduire: feu vert du Parlement à une formation aux premiers secours

Le Parlement a définitivement adopté mardi une proposition de loi UMP ajoutant une formation aux premiers secours dans la préparation du permis de conduire, par un vote du Sénat conforme à celui de l’Assemblée.

Ce texte des sénateurs Jean-Pierre Leleux (Alpes-Maritimes) et Jean-René Lecerf (Nord), adopté à l’Assemblée en juin, prévoit que les candidats au permis de conduire seront formés aux notions élémentaires de premiers secours. Cette formation fera l’objet d’une évaluation à l’occasion de l’examen.

Ses auteurs ont fait valoir des estimations selon lesquelles « entre 250 et 350 vies, chaque année, pourraient être sauvées si, sur les lieux d’un accident, les témoins possédaient la connaissance des notions élémentaires de premiers secours : alerter les secours, baliser les lieux, ventiler, comprimer et sauvegarder la vie des blessés ».

« Tout le monde partage le but de cette proposition de loi: sauver des vies », a souligné, en la soutenant au nom du gouvernement, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Ville Myriam El Khomri. « Ce texte s’inscrit également dans la réforme du permis de conduire annoncée le 13 juin 2014, un examen moins long et moins coûteux. »

« On a dénombré 3.250 morts sur la route en 2013, le chiffre le plus bas depuis 1948 », a souligné François Zocchetto (UDI-UC). « Quand la moitié des victimes meurent dans la première minute après l’accident, nous pourrions faire mieux si les Français maîtrisaient les cinq gestes qui sauvent. »

« Pour nous, socialistes, l’éducation à la sécurité routière doit être régulière et se faire tout au long de la scolarité, et pourrait donner lieu à une formation spécifique lors de la journée citoyenne et à une sensibilisation au travail », a déclaré Roger Madec (PS).

« Il est problématique de voter ce texte, qui part d’une bonne intention, si le gouvernement ne recrute pas davantage de moniteurs pour surveiller les épreuves du permis de conduire », a affirmé Patrick Abate, dont le groupe Communiste, républicain et citoyen (CRC) s’est abstenu. « Le projet de loi Macron ne prend pas cette voie. Il convient que le gouvernement assume toute sa responsabilité en n’oubliant pas que l’essentiel du permis de conduire est bien d’apprendre à conduire. »

Jusqu’à présent, la seule obligation légale existante sur les premiers secours pour un public assez large, une formation de 7 heures pour obtenir une attestation de prévention et secours civique de niveau 1, est « mal respectée » puisque seuls 20% des élèves de troisième sont formés par an.

10/03/2015 17:48:52 – Paris, 10 mars 2015 (AFP) – © 2015 AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.